1er août 2016

Les mannequins, aussi magnifiques soient-elles, n'ont habituellement pas de carrière reconnue pour sa longévité, sauf quelques exceptions. Toutefois, Carolyn Murphy, notre porte-parole d'Estée Lauder la plus ancienne et la plus charmante, appartient à cette catégorie légendaire. Elle a joint les rangs de la marque en 2001 et représenté des douzaines de lancements de produits d'envergure au cours des 15 dernières années. Comme cadeau d'anniversaire pour l'inimitable madame Murphy, Histoires d'Estée a fait équipe avec la photographe Garance Doré pour reproduire certains de ses styles les plus intemporels. Nous sommes ensuite retournés à l'essentiel pour découvrir les souvenirs préférés de madame Murphy provenant de nos séances de photographie, son attitude face au vieillissement et les conseils qu'elle donnerait aux jeunes femmes qui veulent devenir mannequin. Elle est franche, amusante et assez généreuse pour partager ses secrets de beauté.

Vous êtes mannequin pour Estée Lauder depuis 15 ans. Quels sont quelques-uns de vos souvenirs préférés visant la marque?

À partir du moment où mon agent m'a appelée pour me dire que la marque était intéressée à ce que je sois leur porte-parole, ma vie est devenue presque surréelle. J'ai grandi avec Estée Lauder en jouant avec le parfum et les rouges à lèvres de ma grand-mère, en découvrant le fond de teint Double Wear de ma mère à l'adolescence et en admirant les publicités de Paulina [Porizkova]. Je crois que ma première séance de photographie d'essai était spéciale parce que ma fille y était. La deuxième séance l'était tout autant puisqu'Aerin [Lauder] avait aussi emmené ses enfants. Nous avons eu des affinités en tant que mères et nous sommes devenues des amies. Les images photographiées par Steven Meisel étaient rafraîchissantes et rappelaient les publicités de style de vie de Karen Graham, qui étaient emblématiques. Une de mes autres séances de photographie préférées a eu lieu quand nous avons tous voyagé en France pour travailler avec Mario Testino car, encore une fois, Aerin et moi avions emmené nos enfants, tout comme Elizabeth Hurley. Nous avons créé un environnement très familial et nous l'avons conservé.

Vous avez probablement eu la chance d'essayer presque chaque produit Estée Lauder. Quels sont vos préférés?

Estée Lauder en personne a créé des produits conçus par une femme, pour les femmes. Aujourd'hui, la marque soutient toujours que les soins de la peau sont la base de la beauté. Je respecte ma routine religieusement : j'utilise la crème démaquillante hydratante Re-Nutriv en hiver et le gel nettoyant multi-action/exfoliant doux Perfectly Clean en été; dernièrement, j'ai ajouté Micro Essence et aucune journée ne passe sans que j'utilise Advanced Night Repair, mon secret incontournable pour la peau. Mes hydratants alternent entre Revitalizing Supreme et DayWear pour le FPS, la crème BB DayWear, Re-Nutriv Ultimate Diamond et l'huile Nutritious. J'utilise différents masques pendant la semaine selon mes besoins, mais vous ne pouvez pas vous tromper avec le masque Advanced Night Repair PowerFoil. Dernièrement, je suis accro aux nouvelles ampoules de récupération intense Advanced Night Repair et j'ai reçu beaucoup plus de compliments concernant ma peau! Je respecte avec diligence mes routines du matin et du soir, bien que je rince seulement mon visage à l'eau froide le matin plutôt que de le nettoyer.

Comment le modèle a-t-il changé au cours des 15 années que vous êtes avec la marque?

De mon côté, le seul changement de ma carrière de mannequin, c'est que je me sens plus confiante à 42 ans que je ne l'étais quand j'avais 20 ans. Le public s'identifie davantage à moi et je trouve cela important. Ce n'est pas le message que je transmets dans mes images qui importe, mais lorsque je parle avec d'autres femmes. Nous pouvons partager davantage d'expériences, que ce soit au sujet de la maternité, de la carrière ou autre. Je trouve que la plus jeune génération va si rapidement que je me demande si ces personnes aiment vraiment ce qu'elles font plutôt que de se sentir jetables ou remplaçables. Je suis reconnaissante d'avoir eu une carrière établie avant l'avènement des médias sociaux, ce qui est un point positif. Toutefois, cela peut être un point négatif quand il s'agit de suivre les tendances et de rester au goût du jour.

Vous avez connu une longue carrière dans l'industrie du mannequinat, où beaucoup de femmes sont tombées aux oubliettes. Pourquoi croyez-vous que c'est ainsi et que préférez-vous dans cette situation?

J'adore ma carrière et je l'ai toujours considérée comme une bénédiction. J'ai pu acquérir des connaissances grâce aux voyages et aux collaborations avec des créateurs et des photographes. J'aime l'aspect créatif de mon travail sur le plateau et les points de repère, comme les livres et les films. Je suis privilégiée de pouvoir vivre à New York, d'assister à des événements mondains, d'être en contact avec des personnes de toutes les origines qui changent le monde et de m'impliquer. Je choisis d'en tirer profit, de savourer ces moments et d'être reconnaissante. Ce n'est pas un jeu, mais un travail que je prends au sérieux et qui est tout de même amusant. J'ai également évité l'univers des fêtes délurées et je crois que cela fait une différence. J'ai suivi des cours et j'ai poursuivi mes études, qui m'ont permis d'évoluer à l'extérieur de l'industrie, [en plus de] la maternité.

Quelle est votre approche du vieillissement?

Restez élégante! Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de lutter contre le vieillissement ou de le masquer. Heureusement, j'ai les meilleurs produits qui soient pour m'aider, mais je prends également soin de moi en adoptant de bonnes habitudes. Je dors huit heures par nuit, je bois beaucoup d'eau, j'ai une alimentation à base de plantes et j'essaie de faire de l'exercice au moins trois jours par semaine. Je crois aussi qu'il est important de rire beaucoup, de se dorloter de temps à autre et de rester fidèle à ses passions. Le chocolat est un incontournable, tout comme un bon verre de vin à l'occasion pour accompagner un repas de pâtes avec des amis. Faire du surf dans l'océan fait vibrer mon cœur! J'aurais souhaité que quelqu'un m'informe au sujet des écrans solaires quand j'étais plus jeune, mais maintenant je ne quitte pas la maison sans avoir au moins une crème BB ou [l'hydratant] DayWear, combinée à un autre [écran solaire]. J'ai la forte impression que chaque femme aborde le vieillissement différemment et que ce qui vous rend heureuse vous fera rayonner!

Il peut être très gratifiant d'être mannequin, mais il faut avoir sa propre identité bien ancrée.

Quelle est la femme plus âgée ou quelles sont les femmes que vous admirez et pourquoi?

J'admire tellement de femmes! J'adore Jane Fonda. Elle a une allure fantastique, mais elle poursuit également sa carrière tout en étant une activiste. Meryl Streep est sans contredit un bon exemple d'une personne qui a vieilli avec élégance, qui est restée fidèle à son art et qui se trouve loin des feux de la célébrité. J'admire beaucoup Jane Goodall car elle continue à sensibiliser la population au comportement humain par le biais de son travail avec les chimpanzés et d'autres animaux. J'admire Arianna Huffington pour ses passions envers la santé et le succès. Bref, j'admire énormément de femmes, mais je crois que leurs points communs sont qu'elles restent fidèles à elles-mêmes et qu'elles veulent faire une différence.

Vous êtes une passionnée du surf. Quand avez-vous commencé et quelles raisons vous ont motivée?

J'ai grandi près de l'eau [en Floride] et j'ai été une nageuse de compétition durant toute ma scolarité, où j'ai presque participé aux Olympiques juniors, alors le surf était un sport facile à maîtriser. Ce n'est pas donné à tous; l'océan est intimidant et puissant. J'ai découvert une expérience qui ressemblait davantage à de la méditation et à de l'aventure qu'à du sport. Le style de vie associé au surf est plutôt libérateur et la communauté est différente de la vie urbaine au rythme effréné. C'est mon échappatoire. Si je rencontre des femmes qui désirent s'initier au surf, je leur conseille habituellement de porter un tonne de crème solaire, de couvrir leur tête quand elles tombent et de rester loin des garçons qui font du surf!

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui désirent devenir mannequin?

Tout d'abord, de rester à l'école. De terminer leurs études. Mes parents ont insisté pour que je le fasse et j'en suis très reconnaissante puisque ma jeunesse a ainsi été protégée. Je dis toujours de s'assurer d'avoir d'autres intérêts, comme poursuivre votre éducation, la philantropie ou créer votre propre entreprise. Réalisez-vous dans d'autres domaines pour ne pas trop vous fier à l'industrie. Ce milieu peut être très compétitif et comporter de nombreux rejets. Il ne faut pas s'y fier pour avoir conscience de sa valeur. Trouvez un bon agent, allez à votre propre rythme et tenez-vous loin de la vie nocturne et des drogues. Utilisez le mannequinat pour vivre des expériences de vie, comme les voyages, et mettez de l'argent de côté. Il peut être très gratifiant d'être mannequin, mais il faut avoir sa propre identité bien ancrée.

Meilleures