• Mixologue

    Bien qu'Estée s'occupait parfois de la présentation des fenêtres de la quincaillerie de son père, elle était davantage intéressée par le métier de son oncle chimiste John Schotz. Il lui avait appris à nettoyer son visage avec de l'huile plutôt qu'avec du savon irritant et à mélanger sa crème pour la peau unique. « C'était une crème velouté précieuse, une potion qui vous procurait magiquement un parfum délicieux, qui donnait à votre visage une douceur soyeuse, qui vous débarrassait de toutes vos imperfections avant la fin de la journée », se rappelle Estée, et elle l'a rapidement renommé la crème tout usage ultra riche. C'était son premier contact avec un produit qui avait « le pouvoir de créer la beauté ».

Meilleures