1 janvier 2015

Qu'est-ce qu'une restauratrice connue dans le monde entier et la responsable d'une société de produits de beauté ont en commun? À première vue, pas grand-chose. Mais en creusant un peu plus, on trouve leur point commun : la passion. Notre fondatrice, Estée Lauder, n'a reculé devant rien pour bâtir sa marque incontournable, une volonté qui a guidé chaque décision qu'elle a prise et chaque pas qu'elle a fait. La restauratrice Georgette Farkas avait un même objectif quand elle a débuté sa carrière dans l'industrie. « J'ai eu mon premier travail en cuisine à l'âge de 14 ans, dans un petit restaurant français de New York, explique Mme Farkas. « Je faisais mes études, mais je choisissais toujours mes emplois d'été avec un but en tête. Je voulais spécifiquement établir les fondements de ma carrière. »

Et ça a marché! Mme Farkas est maintenant propriétaire de la Rotisserie Georgette à New York, un endroit luxueux et chaleureux où rôtissent des viandes et des légumes incroyablement savoureux. Sa carrière entière semble avoir été presque délibérément mise en place pour la préparer à ce rôle. Après avoir terminé son école de gestion d'hôtellerie et de restauration, elle a poursuivi sa formation d'apprentie dans certaines des cuisines les plus célèbres de France. Elle a ensuite travaillé auprès du chef Daniel Boulud à New York, débutant à la pâtisserie pour grimper les échelons jusqu'à devenir directrice du marketing et des relations publiques pour le groupe de restaurants de ce cuisinier.

Par la suite, Mme Farkas a décidé de faire le saut et d'ouvrir son propre restaurant. Bien que sa carrière ait plutôt été axée sur des types de cuisine sophistiqués et complexes, elle avait une vision claire de ce qu'elle voulait pour son restaurant : des ingrédients de qualité et un cadre accueillant et réconfortant. « Je ne suis pas quelqu'un qui prend des risques naturellement, avoue-t-elle, assise à une table d'angle, au fond de son restaurant, sa rôtisserie emblématique tournant juste derrière elle. J'ai vraiment dû me pousser au bout de mes limites parce que je savais que si je ne me donnais pas ce défi de fonder une entreprise, je ne me le pardonnerais jamais. »

Estée Lauder avait un slogan qui résume bien cette idée : « Nous apprenons trop, tous les jours, à nous satisfaire des réalisations d'hier. » En hommage à notre preneuse de risques préféré, Mme Farkas a créé un dessert des Fêtes qui convient parfaitement aux réceptions (l'autre passion d'Estée, en plus de la beauté) et qui, en plus, se compose d'un ingrédient qu'en retrouve souvent dans les recettes d'Estée : l'ananas. Découvrez la recette ci-dessous, et, en cette saison des Fêtes, n'hésitez surtout pas à prendre quelques risques vous-même!

ANANAS RÔTI À LA VANILLE ET AU RHUM

Pour 6 à 8 personnes

1 ananas entier, pelé, écorcé et coupé en morceaux

5 clous de girofle

5 gousses de cardamome

5 gousses d'anis étoilé

5 grains de poivre noir

Pincée de gingembre moulu

1 1/2 tasses de rhum brun

6 oz de jus d'ananas

2 c. à soupe de jus de citron, fraîchement pressé

4 c. à soupe de cassonade

1 gousse de vanille, fendue et grattée (garder les graines et la gousse)

Crème glacée à la vanille

Noix concassées (au goût)

Concasser grossièrement les épices (girofle, cardamome, anis étoilé, poivre noir) en les mettant sur une planche à découper et en les écrasant avec le fond d'une casserole.

Dans une poêle à feu moyen, mettre le rhum, le jus d'ananas, le jus de citron, la cassonade, la vanille (la gousse entière, plus les graines grattées de l'intérieur) et les épices concassées. Porter doucement à ébullition, en remuant pour faire fondre la cassonade. Éteindre le feu, couvrir et laisser reposer environ 20 minutes. Égoutter, jeter les épices (sauf la gousse de vanille) et remettre le liquide dans la casserole.

Couper l'ananas en longues tranches minces (idéalement, vous devriez obtenir environ six tranches minces de chaque quartier). Disposer les tranches dans un moule peu profond allant au four, mais assez grand pour contenir toutes les tranches en une seule couche se chevauchant légèrement. Enrober généreusement chaque tranche avec le mélange au rhum (mais ne pas tout utiliser; en garder environ la moitié), et laisser mariner pendant au moins deux heures.

Faire mijoter doucement le reste du mélange de rhum à feu doux, jusqu'à ce qu'il soit réduit d'environ un tiers et qu'il ait une consistance légèrement sirupeuse. Garder au chaud jusqu'au moment de servir.

Une fois l'ananas bien mariné, le saupoudrer d'un peu de cassonade. Chauffer le gril du four à haute température et placer l'ananas sur une grille, à quelques centimètres de l'élément chauffant. Au besoin, faire pivoter la poêle afin que tous les morceaux caramélisent uniformément.

Une fois que l'ananas est caramélisé, le retirer du four et jeter la gousse de vanille. Verser tous les sucs de cuisson de la plaque de cuisson dans la réduction à base de rhum. Au besoin, laisser mijoter à nouveau afin que le liquide épaississe légèrement, puis, à la cuillère, verser le mélange de rhum sur l'ananas.

Servir l'ananas avec de la crème glacée à la vanille. Si désiré, saupoudrer de noix concassées.

 

 

Meilleures