1 juillet 2018

Imaginez qu'une simple photo Instagram change le cours de votre vie. Anok Yai, alors âgée de 19 ans, n’était qu’une étudiante ordinaire, poursuivant des études en biochimie dans l’espoir de devenir médecin, quand elle a été prise en photo par un photographe de rue à l’Université Howard, à Washington. En quelques heures, la photo est devenue virale sur le compte du photographe. Une semaine plus tard, Yai signait un contrat avec une agence de mannequins à New York. Moins de six mois plus tard, elle marquait l’histoire en devenant la deuxième mannequin noire à ouvrir le défilé de Prada de toute l’histoire de la maison de haute couture.

Elle fait maintenant ses débuts comme nouvelle porte-parole d'Estée Lauder, en tant que visage de la campagne pour notre gamme de nuances récemment élargie de la collection Double Wear (56 nuances et d'autres à venir!). Nous avons rencontré Yai lors du tournage de sa première séance photo avec la marque et avons parlé de tout, des cornichons à la Semaine de la mode de Paris, et de ce que signifiait pour elle la chance de suivre les traces de son idole, Naomi Campbell.

La peau noire couvre un large spectre de couleurs! Je suis heureuse qu'Estée Lauder se fasse un devoir de répondre aux besoins des femmes de tous les teints.

Quand avez-vous su pour la première fois que vous vouliez être mannequin?
Lorsque j'ai vu Naomi Campbell dans le défilé de mode de Victoria's Secret en 2003. Je ne sais pas comment décrire ce qu’elle portait – c’était des bijoux, et ses cheveux étaient remontés en une queue de cheval très haute, et je pense qu’elle a ouvert une certaine partie du défilé. J'ai vu qu'elle avait la peau foncée, et j'ai constaté à quel point elle était puissante et combien sa carrière était brillante, et cela m'a juste inspirée à vouloir être comme elle.

Alors, quel effet cela vous a fait de suivre littéralement ses traces en devenant la deuxième mannequin noire (depuis Naomi Campbell!) à ouvrir le défilé de Prada lors de la dernière Semaine de la mode?
C'était incroyable. Pour être honnête, je me préoccupais surtout de monter sur la passerelle au bon moment. Je n’ai même pas réalisé que j’étais seulement la deuxième femme noire jusqu’à ce que je sois interviewée à ce sujet après le défilé. Ce fut un honneur de faire partie de l'histoire – et de savoir que la première était Naomi m'a rendue tellement heureuse – mais je suis également heureuse d'avoir défilé sur la passerelle sans tomber! [Rires]

Que signifie pour vous faire partie de l'équipe d'Estée Lauder?
C'est un rêve devenu réalité. C’est une marque si respectée et je suis entourée de tant d’autres grands mannequins. Voir que Joan Smalls était l’un des nouveaux visages m’a inspirée, et l’idée que je puisse travailler avec elle et avec toute l’équipe d’Estée Lauder est surréaliste.

Trouvez-vous qu'il y a une différence entre le travail de mannequin dans l'industrie de la mode et de la beauté? Comment devez-vous changer votre approche?
La mode exige non seulement une grande expression faciale, mais aussi des mouvements corporels impeccables, alors que l’industrie de la beauté requiert un contrôle du visage.

En parlant du visage, à quoi ressemble votre routine de beauté quotidienne?
Je me fais un devoir d'hydrater ma peau tous les jours. J'essaie aussi d'utiliser un exfoliant tous les deux jours et un masque trois fois par semaine.

Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez découvert sur un plateau?
De toujours recourber ses cils, car cela rehausse vraiment le regard. Et d’utiliser un hydratant! Une fois, je suis arrivée sur le plateau et j’avais des cernes noirs sous les yeux, et la maquilleuse m’a regardée et m’a dit : « As-tu dormi? » J'avais dormi huit heures cette nuit-là! Alors j’ai dû mentir et prétendre que ce n’était pas le cas. [Rires] J'ai donc appris ma leçon une fois pour toutes : toujours hydrater sa peau et boire de l'eau! Je sais que c’est une notion de base, mais s’hydrater correctement a un réel effet sur votre peau.

Parlons de fonds de teint. C'est un problème difficile pour tant de femmes de couleur. Comment s'est déroulée votre recherche de la nuance idéale?
Dans le passé, je ne pouvais jamais trouver la bonne nuance. Dans la plupart des magasins, il y avait toute une gamme de nuances plus pâles, et peut-être trois options pour les femmes noires. Mais la peau noire couvre un large spectre de couleurs! Je suis heureuse qu'Estée Lauder se fasse un devoir de répondre aux besoins des femmes de tous les teints. Trouver une seule option serait génial, mais Estée Lauder a deux nuances qui peuvent me convenir. C'est fantastique.

Vous étiez juste une étudiante ordinaire moins d'un an auparavant, et maintenant, vous êtes sur la scène internationale. Pouvez-vous décrire l'effet que cela vous fait?
J'essaie de m'habituer à être passée de complètement anonyme à quelque peu connue. J'essaie simplement de profiter de toutes ces nouvelles expériences : voyager, rencontrer des designers que j'ai toujours admirés, rencontrer et travailler avec autant de personnes créatives. Le plus dur est de ne jamais rester au même endroit pendant une longue période de temps. Et le décalage horaire!

Et maintenant, un tour de questions rapide :
La première chose que vous faites quand vous vous réveillez le matin :
Vérifier mes courriels et les médias sociaux.

Une collation toujours dans votre frigo :
Des cornichons.

Un talent caché :
Je peux plier mon pouce complètement à l'envers! Et je suis bonne au basketball et au volleyball.

Lève-tôt ou oiseau de nuit :
Oiseau de nuit.

La dernière chanson jouée sur votre iPhone ​​​​​​​:
« Try Me » par The Weeknd.

Votre repas préféré à faire livrer à votre chambre d'hôtel :
Je veux toujours essayer quelque chose de nouveau, mais je finis chaque fois par commander des frites et des hamburgers au fromage.

Meilleures